Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Afrique du Nord, Afrique de l'Est, Afrique de l'Ouest, Afrique Centrale et Afrique Australe en continu avec des nouvelles fraiches.Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Actualité Sud-Kivu : un avion s’écrase près de l’aéroport de Shabunda

Crée LE 27-10-2014  - 01H10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF :   |  PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE.   à JOUR LE LUNDI   le 27-10-2014 - 09H00 PAR : ARTV NEWS

Un avion d'Air Tropic effectue un atterrissage forcé à l’aéroport de Kavumu à Bukavu (Sud-Kivu) vendredi 27 juin matin. Photo Monusco Bukavu 
Deux membres de l’équipage ont été grièvement blessés dans le crash d’un avion cargo immatriculé 9Q-COT du type Let 410 de la compagnie Biega Air, samedi 25 octobre, à quelques minutes de son atterrissage à l’aéroport de Shabunda au Sud-Kivu. L’appareil s’est coupé en deux.  

Cet avion qui assure le transport des marchandises venait de Bukavu où il a décollé de l’aéroport de Kavumu vers 13 heures (GMT).

A 2 kilomètres de Shabunda-centre, il s’est écrasé après une heure de vol avec 1 500 kg de marchandises à son bord. Il a crashé dans une zone sous contrôle des miliciens Raïa Mutomboki.

Des sources de l’aéroport de Kavumu rapportent que le commandant de bord burundais et son copilote congolais sont grièvement blessés. Les marchandises seraient calcinées et l’appareil coupé en deux.

Mais d’autres sources à Shabunda indiquent que le bagagiste de l’avion a également été blessé. Les mêmes sources rapportent que les marchandises ne sont pas endommagées et seraient placées sous le contrôle du 1010e régiment. Mais des sources militaires ne confirment pas cette information.

Des sources de la RVA renseignent que l’appareil opérait avec la licence d’une autre compagnie et échappait au contrôle technique.

Mais pour le moment, les causes de cet accident ne sont toujours pas connues.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article